Ajustement des suspensions

Mis à jour : nov. 3

LE SAG


Le sag est le niveau d'affaissement d'une suspension lorsque l'on est sur le vélo. Le sag est la donnée la plus importante, c’est la première chose à faire lorsque l'on ajuste nos suspensions, c'est la base. Selon les disciplines, cette donnée change.


XC= 15-20%

TRAIL- ALL MOUNTAIN = 20-25%

ENDURO-FREERIDE = 25-30%

DH = 30-35%


Pour ajuster le sag, il suffit d'embarquer sur le vélo en position d'attaque et, grâce au o-ring placé sur le stanchion, on mesure à l'aide d'une règle le niveau d'affaissement. Si cette donnée est trop élevée, vous devez ajouter de l'air. Si elle n’est pas assez élevée, vous devez enlever de l’air.


Pour les suspensions à coil, il est important d’avoir un ressort adapté à notre poids à l’intérieur de notre fourche ou sur votre shock. L’ajustement du sag se fait en comprimant ou en décomprimant le ressort, c'est le preload (pré-compression). Si vous dépassez 5 tours de preload pour ajuster votre sag, envisagez de changer le ressort pour un pilote plus lourd. À l’inverse, si le preload est à 0 et que vous n’atteignez pas le sag désiré, il faut un ressort pour pilote plus léger.


**À noter qu’il faut avoir tout votre équipement de vélo lors de l’ajustement de cette donnée afin d’avoir votre poids réel lors de vos sorties à vélo.**



LE REBOUND


Le rebound c'est ce qui garde la roue au sol en tout temps. 


(-) Crée un effet d'affaissement, d'étouffement.

(+) Plus la suspension crée un effet de propulsion, de rebondissement.


Lorsqu’il manque de rebound à une suspension, cela crée un effet d'étouffement comme si la suspension avait de la difficulté à suivre la cadence afin de conserver la roue au sol. Lorsqu’il y a trop de rebound sur la suspension arrière, on se sent propulsé vers l'avant constamment. Sur une fourche, la suspension rebondit au lieu d'amortir donc ça "kick" dans les bras et cela va vous catapulter lors d'un gros impact.


Pour avoir le meilleur rebound possible sur notre amortisseur il faut se fier au ‘’critical damping’’. Ce point est lorsque vous descendez d'un obstacle (un trottoir par exemple), le vélo ne doit pas osciller. L’amortisseur doit amortir l’impact et revenir à sa position initiale en créant le moins d'oscillation possible. Le critical damping est le point de rebound référence à utiliser. À partir de ce point, vous pouvez jouer de 2 clics environ dépendamment du rendement souhaité. Pour les rider XC ou all mountain, de conserver le rebound au critical damping va augmenter les oscillations crées par le pédalage, il faut donc augmenter de 1 ou 2 click afin de contrer cet effet. Un rebound rapide va augmenter la traction car la roue va toujours être en contact avec le sol mais va diminuer la stabilité du vélo.


Pour la fourche, il n'y a pas de méthode qui permet de trouver le ‘’critical damping’’ sauf qu’en rebondissant sur le vélo, la fourche doit travailler à la même vitesse que l’amortisseur. Le vélo doit rester droit lors de la descente et la remonter. Cela permet d’ajuster la fourche égale à l’amortisseur. 


Pour tester la fourche vous pouvez aussi prendre un trottoir assez haut (environ de la hauteur de votre débattement) et descendez-le sur l’avant. Si vous vous sentez projeté par-dessus votre guidon une fois la roue au sol, diminuez la vitesse de votre rebound. Il faut mettre assez de rebound pour atteindre la limite de cet effet.


**Important de noter que ce sont des données de base pour vos ajustements**


LE LSC !!!


Le low speed compression permet d'amortir les petits impacts et de contrôler les oscillations de la suspension lors du pédalage. Il agit lorsque le poids descend vers le sol : au pédalage, au freinage, en accélération, en virage, etc.


(-) Ça absorbe les petits impacts.

(+) Moins ça plonge au freinage et sa bob (rebondit) au pédalage.


Lorsque le low speed est à 0, il y a un phénomène de diving, qui vous fait plonger vers l'avant lors du freinage ou lors des virages.


Lorsque le low speed est au maximum, la suspension ne rebondit pas (ou presque pas) lorsque vous pédalez, mais est très peu réactive sur les petits impacts. Si le vélo parait au ralenti, s'il bob au pédalage ou étouffe trop et avale les sauts, il faut augmenter le LSC. Cela va rendre le vélo plus stable et empêcher la compression non nécessaire. Cela donne plus de fermeté et de stabilité au vélo. 


LE HSC !!!


Le high speed compression permet de garder le contrôle à grande vitesse dans les racines, rock garden, etc. Il agit lorsque le poids du cycliste ne peut plus bouger, mais que les roues veulent remonter, comme lors d’impacts d’obstacles à haute vitesse.


(-) Rend la suspension plus sensible aux impacts.

(+) La suspension cogne moins au fond (bottom out), mais elle est moins sensible.


Un bon ajustement du HSC permet d'utiliser la totalité du débattement de votre suspension, sans pour autant que celle-ci cogne au fond constamment. Il influence les impacts rapides et de type ''carré'', rock garden ou grosse drop. Pour l’ajustement du high speed il faut se concentrer sur le bottom out. On ajoute du high speed tant et aussi longtemps que notre fourche bottom out.


Puisque le HSC permet d'empêcher la suspension de cogner au fond, si le o-ring à la fin de votre descente ne s'est pas rendu jusqu'en haut, vous n'avez pas utilisé la totalité du potentiel de votre suspension, vous pouvez donc diminuer votre HSC. Si à l'inverse, vous avez entendu cogner au fond de façon fréquente, vous pouvez en ajouter. Une suspension peut accoter au fond et ce n'est pas grave que cela arrive à l'occasion.


LE LOCK !!!


Lorsque vous mettez le lock (verrouillé) de votre suspension, il est normal que celle-ci ne soit pas barrée à 100%, c’est une mesure de sécurité pour éviter de briser la suspension.


**IMPORTANT** 

Lors de chaque ajustement que vous faites, il est important d'y aller 1 clic à la fois, ainsi qu'un paramètre à la fois. Par exemple, si vous modifiez le rebound, ne faites pas d'autres changements en même temps ! C'est le même principe pour les autres ajustements, soit le LSC et le HSC !!


Entretien !!!

- Ne pas laisser une suspension au froid.

- Une suspension peut être placée à l’envers sans problème ou dommage.

-Ne laissez pas une suspension à proximité de produit tel que du chlore ou autres produits chimiques.

- Il est important d'entretenir les seals en y mettant un peu d’huile afin qu'ils ne sèchent pas et ainsi conserver le niveau de friction le plus bas possible.

- Il est important de faire un rebuild complet chaque année pour assurer le bon fonctionnement de la cartouche.

- Il faut changer l'huile et les seals à la mi-saison pour un rendement optimal. Version téléchargeable PDF :

https://drive.google.com/file/d/1v9AzGd7ByN759IVVrEl8P8YUmD6EKMS0/view?fbclid=IwAR1qmwmMJLY7qFKszv2ISnnZNuv55r393Kz8ocQMdJeTLB3uVqbXdwHa9fE

5,517 vues

©2018 by DM Bike. Proudly created by DM Bike