Chain line

La ligne de chaîne se définit par la ligne qui traverse le milieu du plateau avant (chainring) et le centre de la cassette à l’arrière. Cette ligne imaginaire doit être parfaitement droite si l’on veut obtenir une ligne de chaîne idéale. La mesure (exprimée en mm par les compagnies) se veut être la distance entre la ligne expliquée plus haut (chainline) et la ligne imaginaire transversale du centre du vélo (centerline). La distance entre ces deux lignes représente alors la mesure de la ligne de chaîne. L’utilisation d’un système à un seul plateau rend la mesure de la ligne de chaîne extrêmement importante puisque l’on ne peut pas compenser en changeant de plateau comme on pouvait le faire autrefois. 

L’utilisation d’une ligne de chaîne adéquate permet entre autres d’assurer le passage des vitesses de façon adéquate, de réduire l’usure prématurée de la chaîne, des dents de la cassette et du plateau et d’assurer une meilleure efficacité mécanique. Plus la chaîne a un angle prononcé, plus elle risque de dérailler et elle perd en efficacité. Une mauvaise ligne de chaîne peut également provoquer des cliquetis lors du pédalage, un mauvais passage des vitesses, et ce même si le dérailleur est correctement ajusté, et provoquer le déraillement de la chaîne ou le changement de vitesse involontaire lors du rétropédalage (‘’back pedaling’’). On retrouve le plus souvent des problèmes de ligne de chaîne suite à des modifications faites sur le système de transmission. Le passage à un système 1X en est le meilleur exemple. Le décalage de la ligne de chaîne de 1 ou 2 mm ne devrait en théorie pas se faire sentir, mais n'est tout de même pas optimal. Dans certains cas, l’utilisation de ‘’spacers’’ permettra de corriger le tir. 


Avec l’arrivée massive des systèmes 1X sur le marché, l’augmentation du nombre de vitesses, les roues 29po et les pneus plus larges, la venue des nouveaux standards ‘’boost’’ des moyeux a permis de corriger la ligne de chaîne. Si l’on veut savoir si notre ligne de chaîne est bonne, il est possible de la mesurer. Il faut donc connaître :  1. la mesure du diamètre externe du tube de selle  2. la mesure entre le tube de selle et le centre du plateau

Par exemple, si nous avons un tube de selle avec un diamètre externe de 36mm et que la distance entre le tube de selle et le centre du plateau est de 31mm, le calcul sera: 36/2=18+31=49mm. On obtient donc une mesure de 49mm entre la ligne transversale du vélo et le centre du plateau. Dans le cas d’un pédalier non ‘’boost’’, la ligne de chaîne doit se situer entre 48 et 50mm et dans le cas d’un ‘’boost’’, entre 51 et 53mm.  Par la suite, il faut faire le même genre de vérification au niveau de la casette. Il nous faut :

-la mesure totale du moyeu (hub) et le OLD (Over Locknut Distance). Le moyeu n’est pas mesuré en entier. Il faut se fier uniquement aux écrous de serrage qui le maintiennent en place et non à la partie des supports de la roue. (a)


-la partie externe de la cassette avec la finalité du moyeu. (b)


-la mesure de la cassette pour en connaître son centre. (c)



On peut donc à ce moment calculer la distance entre le centre du moyeu (hub) et le centre de la cassette qui doit être la même que celle du pédalier. Une marge de 1-2 mm est généralement acceptable. Au-delà de cette mesure, il faut apporter une correction au niveau du pédalier grâce à des cales. 


En conclusion, le calcul de la ligne de chaîne peut être un bon moyen de rectifier des problèmes de chaînes qui déraillent, de rétropédalage ainsi que de changements de vitesses suite à une modification de votre transmission.


1,375 vues

©2018 by DM Bike. Proudly created by DM Bike