Essai Magped


L’été dernier j’ai eu la chance de faire l’essai d’une nouvelle gamme de pédales appelées Magped. Ces pédales sont un hybride entre les pédales ‘’flat’’ et les pédales à ‘’clips’’: ce sont des pédales à aimant. Je parle d’hybride entre les deux car ce sont des pédales qui maintiennent le pied en place comme des pédales à ‘’clips’’ mais sans pour autant demander un mouvement particulier pour retirer notre pied de la pédale. Au cours d’une saison, je roule personnellement avec 2 types de pédales soit des DMR V12 munies des ‘’terror pins’’, ainsi que des Crank Brother Mallet DH. Selon le terrain où je roule, je varie entre les clips et les ‘’flats’’. Je ne suis donc pas habitué à un modèle en particulier. Les pédales Magped que j’ai eues en essai sont les modèles enduro. Elles se détaillent au coût de 300$ et ont un poids qui varie entre 490g et 530g selon le modèle d’aimant que l’on utilise. Nous avons donc accès à 2 modèles d’aimants, soit le 150N et le 200N, qui nous donnent le choix de la résistance nécessaire afin de séparer la pédale de notre soulier. Plus l’aimant est puissant, plus il sera difficile de ‘’déclipper’’. Dans mon cas, j’ai testé l’aimant le plus puissant soit le 200N.  La pédale enduro offre une grande plateforme avec 10 ‘’pins’’ réparties sur toutes la surface. Les ‘’pins’’ sont remplaçables et se vissent à l’aide d’une clé ‘’allen’’.


Maintenant que les présentations sont faites, qu’en est-il sur le terrain? Tout d’abord, l’installation des plaques sous les souliers et leur ajustement se font de façon très simple. Il y a peu d’ajustement à faire comparativement aux cales traditionnelles. Bien sûr on doit toujours ajuster de l’avant vers l’arrière la plaque afin que notre pied arrive toujours au même endroit, mais ça demande beaucoup moins de précision qu’une cale. La raison est simple, le pied ne reste pas fixe à 100%, il est un peu plus mobile. Dès les premiers instants, la grande plateforme de la pédale démontre une belle stabilité. Les nombreuses ‘’pins’’ bien positionnées offrent une bonne prise. J’ai même fait le test sans plaque aimantée afin de tester uniquement la prise de la pédale et, pour ma part, ça passe amplement le test. Ce ne sont définitivement pas des pédales avec une prise extrême que j’utiliserais en DH par exemple, mais pour une utilisation en trail je n’ai jamais senti mon pied se déplacer ou même échapper. Ensuite, ajoutons-y l’aimant. Une fois l’aimant en place, la sensation est un peu étrange. Étrange par le simple fait que dès que l’on positionne notre pied sur la pédale, l’aimant attire la plaque sous notre soulier pour bien positionner notre pied. Il n’y a aucun mouvement particulier à faire, outre que de déposer notre pied sur la pédale comme on le ferait avec une pédale conventionnelle ‘’flat’’. Je pars donc à ma première sortie dans mes trails locales qui sont de catégorie ‘’trail’’ avec quelques caractéristiques intéressantes. Les montées sont assez techniques pour faire de bons tests.


La montée : Pour commencer, non on ne peut pas tirer sur les pédales comme on le ferait avec une cale puisque notre pied finit par décoller de la pédale. Par contre, on sent quand même une certaine aide à ce niveau. Si on veut que le soulier reste collé à la pédale, il faut qu’il reste bien à plat sur celle-ci. Donc, dans un mouvement dit naturel, c’est plus ou moins efficace. Par contre, un aspect que j’ai beaucoup apprécié est que notre pied est toujours bien positionné pour pédaler à cause de l’aimant. Dans les transitions rapides entre descentes et montées comme nous avons ici dans nos sentiers, si votre pied est moindrement déplacé lors de la descente c’est un peu la galère pour la relance et on perd rapidement le momentum. Le pied étant constamment positionné de façon optimale, le coup de pédalage est toujours performant. Pour un débutant, ça peut être grandement facilitant. Lors de passages plus techniques, si vous êtes dans l’obligation d’arrêter, la sortie du pied se fait alors très facilement. On sent une légère résistance, mais pas assez pour vous empêcher de sortir le pied à temps et chuter.


La descente : Certainement le côté le plus appréciable de ces pédales. Pour faire un vrai bon test, je les ai même emmenées en DH quelques jours, histoire de voir leur comportement dans des pistes beaucoup plus abruptes. Je tiens d’ailleurs à préciser qu’en DH, je roule toujours ‘’clippé’’. J’étais donc curieux de voir comment les pédales se comporteraient. À ma grande surprise, j’ai énormément apprécié. L’aimant n’est peut-être pas assez fort pour tirer sur les pédales en montée, mais certes assez fort pour soutenir le vélo dans les airs. À plusieurs occasions j’ai fait des tests dans les sauts et les ‘’drops’’ afin de voir si les pédales supporteraient le poids du vélo en pleine action et la réponse est oui. J’ai même réussi des ‘’bunny up’’ en ne faisant que tirer sur les pédales (même si ce n’est pas la bonne technique, il fallait bien tester!). Dans les moments plus critiques, jamais la pédale n’a échappé. Et même que de pouvoir sortir le pied à l’occasion de façon aussi facile était appréciable. Personnellement, les Magped me procuraient en descente le léger gain de stabilité que je cherchais des pédales ‘’flats’’. Lorsque l’on fait une fausse manœuvre et qu’on sent le vélo nous pousser dans les jambes, les pédales restent bien accrochées et notre pied ne bouge jamais. La combinaison des ‘’pins’’ et de l’aimant est parfaite.


Conditions variées : Avec la chance de faire un essai sur un aussi long terme, je me suis permis d’aller rouler dans toutes sortes de conditions. J’ai roulé sous la pluie, dans la boue, dans des terrains plus sablonneux et d’autres, plus rocailleux. En aucun cas les aimants ont semblé être incommodés par des facteurs climatiques ou par les conditions spécifiques du terrain. Les aimants ne ramassent pas non plus de sable ou petits cailloux au passage, ils restent toujours propres. Même sous la pluie et la boue, je n’ai pas eu de problème à faire contact avec ma pédale. Le tout se rattachait toujours aisément.


Au final, après mon essai de 4 mois, j’ai décidé de les acheter. Cette pédale répond à tous mes critères personnels. Elle est stable, offre une bonne prise, maintient suffisamment le pied pour que le vélo reste collé à vous comme le ferait une pédale à ‘’clips’’, mais sans empêcher vos pieds de sortir aisément. Le compromis est parfait. Même après 4 mois, tout était encore en place, rien n’a bougé et les aimants fonctionnaient toujours de façon optimale. Lors de votre achat, je recommande par contre une seule chose. Prenez les aimants les plus puissants et ce, peu importe votre poids. À mon avis, avec des aimants sous la barre des 200N, je doute que ce soit assez efficace. Même que dans mon cas, je ne détesterais pas avoir des aimants d’une puissance de 250N. Les seuls réels défauts de ces pédales sont leur prix et leur poids. Bien que cela ne me cause pas de problème, pour certains le prix élevé ou le poids restera un frein. Pour les autres, ce sera une pédale solide et de bonne qualité qui vous durera longtemps. Il faut toujours se rappeler qu’une bonne paire de pédales c’est un investissement qui nous suit de vélo en vélo. 

1,964 vues

©2018 by DM Bike. Proudly created by DM Bike