Kona Process 153 2018


Le Kona Process est un vélo ‘’all mountain’’ qui possède un débattement de 153mm à l’arrière et de 160mm à l’avant, ce qui lui donne une bonne versatilité. Kona utilise un système de type ‘’linkage-driven’’ appelé Beamer. Ce principe permet une modification du ratio de compression plutôt linéaire des systèmes ‘’Single Pivot’’. Lors de mon essai, j’ai roulé la version CR munie d’un cadre de carbone équipé d'une fourche RockShox Lyrik RC Charger et d’un amortisseur RockShox Deluxe RT, une transmission Sram GX Eagle ainsi que des freins Sram guide R.   Ce vélo équipé avec cette configuration se détaille au prix de 5999$. Il est également important de noter que j’ai roulé le vélo avec un sag de 27% lors de mon essai. Je vous expliquerai plus en détail les raisons de ce chiffre un peu plus loin. 


L’essai a eu lieu à Bromont, une montagne qui ne manque pas de défi. Une combinaison de montées et de descentes parfois techniques, parfois plus fluides qui nous permettent sans aucun doute de tester les limites du vélo ainsi que son efficacité générale dans différentes situations.


La montée : Comme je m’y attendais, le Kona est un vélo qui possède un pédalage qui ‘’bob’’ légèrement mais qui assure une bonne traction lors des montées. La position est confortable et la prise en main très rapide. Le Kona est un des vélos les plus sensibles au sag que j’ai eu l’occasion de rouler à ce jour. Personnellement, je roule la quasi-totalité de mes vélos à 30% de sag dans cette catégorie (trail-enduro). Le Kona, pour sa part, réagit de façon excessive si nous excédons 27% de sag. On le sent réellement au niveau du pédalage. Je recommande alors de rouler le vélo avec un sag entre 25 et 27%. Le Kona reste un vélo qui assure une bonne traction en tout temps et qui travaille bien dans les montées techniques. Le petit inconvénient ressenti est la facilité que nous avons à soulever la roue avant pendant les ascensions alors qu’on ne le désire pas. À certains moments, lors des montées aux virages très serrés ou lors de passages sur des racines, je devais me préoccuper à ne pas laisser le devant du vélo quitter le sol, ce qui aurait alors entraîné une perte de contrôle et de précision.  Cela est probablement dû au triangle arrière très court de 425mm que Kona utilise.  Cet aspect est moins efficient et facilitant dès le départ et on doit s’y adapter, ce qui se fait tout de même assez rapidement.

La descente : C’est un aspect que Kona n’a assurément pas négligé. Dès le départ, nous avons l’impression d’avoir un mini DH entre les mains simplement à le regarder.  Sur la piste, c’est à peu près ça qui se produit. Le cadre très rigide offre une précision accrue et le système travaille à merveille. Une saine utilisation du débattement assure une traction maximale. Le vélo colle au sol et flotte au-dessus de tout. En très peu de temps et même si je connaissais très peu les pistes, je prenais sans cesse de plus en plus de vitesse. Le Process est également un vélo très maniable qui tourne à court rayon. Malgré son débattement de 153mm, j’avais nettement l’impression d’avoir plus pour amortir les impacts. De ce fait, dans les sections techniques, j’avais une très grande stabilité et je n’avais guère à me soucier de ce qui se trouvait en-dessous de moi. Par contre c’est un système dont la conception n’optimise pas le freinage.  C’est l’aspect que j’ai trouvé le plus négatif. Lorsque l’on barre la roue, on sent que le ‘’brake jack’’ est bien présent. Mais en revanche, avec la précision et la prise en main, il est facile de laisser les freins de côté.


En conclusion, le Kona est un vélo que j’ai beaucoup apprécié dans l’ensemble et que je recommanderais sans hésiter. Nous arrivons en haut de la montagne un peu plus épuisée qu’avec certains autres vélos de cette catégorie mais les qualités que nous lui trouvons en descente nous font vite oublier cette lacune. Certains critiquent le poids qui, pour un carbone, se fait relativement sentir lorsque nous prenons le vélo dans nos mains mais je tiens à mentionner que je n’ai à aucun moment senti que ce poids était une nuisance. Pour ma part, je ne considère pas vraiment cet aspect à prendre en considération lors de l’achat de ce vélo.


717 vues

©2018 by DM Bike. Proudly created by DM Bike