Kona Process 153 2018


La compagnie Kona utilise un système appelé Beamer qui est un système de type linkage-driven. Ce principe se caractérise par un point de pivot situé sur le ''seat-stay'' près de l'axe de la roue arrière.


Le tout nouveau Process utilise un anti-squat de 93% en zone sag. Ce principe assure un bon pédalage en maintenant une bonne traction pour les montées plus techniques. Cela nécessitera un léger support ‘’damping’’ de la suspension sans toutefois être excessif pour nuire à la réactivité de celle-ci. 


L'anti-rise utilisé sur ce modèle a une moyenne de 95%. Le principe procure une annulation des forces ce qui maintient la maniabilité du vélo grâce à la conservation de la géométrie. Le freinage crée par contre une perte de réactivité de la suspension sans pour autant créer du ''brake–jack''


Le ‘’pedal-kickback’’ du Kona se situe à 20 degrés. Cette donnée, bien que légèrement élevée, demeure relativement faible si on la compare à d'autres modèles présentant le même genre de caractéristiques au pédalage. La compagnie Kona a bien fait sur cet aspect.

Le ‘’leverage ratio’’, pour sa part, est légèrement régressif dans le premier 20mm de débattement pour devenir progressif par la suite en atteignant un total de 10%. La première partie régressive raffermira la suspension pour aider au pédalage. La progressivité, bien que peu élevée, pourra aider au support de la suspension. 


En conclusion, Kona a su renouveler le modèle Process de belle façon en améliorant la grande majorité des paramètres de celui-ci. Le pédalage me semble efficace en traction sans constituer pour autant une perte énergétique notable. Il sera à mon avis très efficace pour conserver la traction tout en assurant l'absorption des impacts. Le ‘’leverage ratio’’ permettra d'accentuer l'efficacité du pédalage sans pour autant nuire à l’utilisation souhaitée du débattement.  


88 vues

©2018 by DM Bike. Proudly created by DM Bike