L'entretien des suspensions

Mis à jour : sept. 6

Pourquoi  rebuilder une suspension ?? Une arnaque des constructeurs ou pas ?? À quoi ça sert réellement ??


Le rebuild d’une suspension n’est en aucun cas une arnaque ou une astuce utilisée par les compagnies pour faire de l’argent supplémentaire sur votre dos. Le rebuild sert à plusieurs choses :


Prévention: Cela sert à vérifier et prévenir une usure prématurée de certaines pièces. N’oubliez pas qu’une suspension lors d’une sortie va faire des milliers de cycles aller-retour, ce qui peut entraîner de l’usure sur certaines pièces. L’entretien préventif permet d’éviter une potentielle défaillance mais également d’assurer un rendement optimal.


Performance : Avec le temps, les conditions météo et le terrain vont altérer votre suspension. La boue et la poussière peuvent pénétrer à l’intérieur et causer des dommages. L’huile a également un cycle de vie à la manière de la vidange d’huile de votre voiture. Après un certain nombre de cycles, la friction entre les pièces et l’huile altère les propriétés de celle-ci. L’huile ne donne alors plus le rendement initial.


Mais pourquoi j’ai l’impression que la suspension fonctionne encore bien ??


Eh bien, c’est simplement que vous vous êtes habitué à cette dégradation car elle est très progressive. Cela n’arrive pas du jour au lendemain. Un peu comme un pneu qui use et qu’on apprend à travailler avec, mais un jour on atteint un point de non-retour et on ne peut plus le changer. L’huile de suspension c’est pareil.


Longévité : Si vous voulez conserver votre vélo longtemps et que son fonctionnement soit le même que lors de votre premier essai, il est important de faire les changements de pièces et huile nécessaires. À la manière de la transmission de votre vélo, avec le temps, la chaine use et elle doit être remplacée. Les seals, dust wipers etc… ont aussi une durée de vie. Sachez également que le temps joue contre vous. L’humidité, le soleil, les produits forts comme le chlore lors de l’entreposage peuvent altérer les composantes de votre suspension à divers niveaux. Il faut également savoir que certaines cartouches nécessitent un entretien sinon elles peuvent littéralement se briser. C’est le cas notamment de la Fit4 de Fox qui ne peut endurer une négligence à long terme car cela peut faire fendre le bladder. Et ce n’est qu’un exemple. 


Une suspension, ça s’entretient. L’utilisation d’une huile pour les stanchions permet de conserver le niveau de friction le plus bas possible et d’assurer le fonctionnement optimal de vos dust wipers. Mais attention, le lubrifiant à plongeur peut réduire la friction, mais il est important de l'utiliser avec précaution. Dans le cas d'un produit qui aurait dépassé son intervalle de service, le lubrifiant pourrait pousser davantage de débris qui se retrouvent coincés entre les lèvres du joint d'étanchéité par accumulation. Un des effets positifs d'utiliser le lubrifiant est lorsqu'on l'essuie l’excédent, l'huile étant un excellent nettoyant, elle a aussi pour effet de décoller les contaminants sur la surface de glissement comme la résine de conifère, du scellant à pneu ou même des insectes. Il est primordial d'enlever tout excès d'huile suite à l'application, sans quoi, l'huile fera coller les débris et il y aura effet inverse au niveau de la performance et de la durabilité. Autre les avantages de performance, il n'est pas nécessairement recommandé d'utiliser un lubrifiant en guise de protecteur pour le caoutchouc. Les produits lubrifiants auront souvent des éléments chimiques qui dégraderont le composé très fragile du joint. L'usure du joint se fait par abrasion/friction principalement (nombre de cycles / conditions) il faudrait beaucoup de temps pour voir un joint manquer à sa tâche dû au dessèchement du matériel. Aussi, la porosité de la surface du plongeur se lubrifie d'elle-même en effectuant un cycle. Les avantages étant limités à une application spécifique, il n'est pas recommandé, de façon générale, de lubrifier un produit de façon abondante. Il faut également bien choisir son produit. L’huile WPL ou la RSP Cera Glide par exemple sont des produits que je peux aisément vous recommander.


Le service 50h permet un changement de seals, dust wipers et huile de lubrification. Le full rebuild, lui, inclut en plus un démontage complet de la suspension et un changement d’huile d’amortissement. Cet entretien est très important. Par contre, il n'est pas reconnu que le changement 50h requiert automatiquement le remplacement des joints. Il est fait de façon systématique aux 200h (125h fox). Le service 50h est vraiment un nettoyage sommaire des fourreaux avec un remplacement du fluide de lubrification. Dans le cas d'un amortisseur à l'air, il est recommandé par les manufacturiers (RS et FOX) de remplacer les joints dynamiques de la chambre à air. Ceci est une approche très préventive, trop à mon avis, car à moins de conditions extrêmes (boue, sable comme en Arizona par exemple) les joints seront bons jusqu'au service 200h. En ce cas, un nettoyage/lubrification suffit pour assurer le bon fonctionnement du produit à chaque 50h.

1,931 vues

©2018 by DM Bike. Proudly created by DM Bike