Le choix des pneus

Mis à jour : 7 févr. 2019

Quand vous magasinez vos pneus, il y a plusieurs choses à prendre en considération. Les caractéristiques principales sont le format et la disposition des crampons (le tread), le type de gomme (le compound), la carcasse (le casing) et la largeur du pneu. La largeur du pneu influence principalement deux aspects soit l’adhérence et la vitesse. Plus un pneu est large, plus il aura d'adhérence et vous donnera confiance mais en contrepartie il vous nuira au niveau de la vitesse due à la résistance au roulement. Il est aussi préférable d’avoir un pneu plus large à l’avant qu’à l’arrière puisque c’est la roue avant qui doit avoir le plus d’adhérence. La roue arrière, elle, vous donnera plus de vitesse. Il n’est donc aucunement nécessaire de vouloir obligatoirement utiliser la même largeur de pneu avant et arrière.

Le tread : le ‘’tread’’ correspond à la forme et l’emplacement des crampons. Plus un pneu est agressif, plus les crampons seront surélevés et espacés. Plus un pneu est ‘’roulant’’, plus les crampons seront petits et rapprochés. Il faut donc avoir le pneu avec le ‘’tread’’ le plus agressif à l’avant et le plus ‘’roulant’’ à l’arrière. Tout est alors une question de compromis. Pour le pneu arrière, vous pouvez choisir un pneu à crampons plus petits et moins espacés dans la partie centrale et de plus gros crampons sur les côtés. Ce genre de combinaison vous offrira un comportement plus ‘’roulant’’ mais qui aura tout de même de l’adhérence recherchée dans les courbes. À l’inverse, si vous voulez maximiser l’adhérence, vous pouvez opter pour un pneu à plus gros crampons mais attendez-vous à voir votre vitesse ainsi que votre énergie diminuer pour la même distance parcourue. Le type de terrain où vous roulez est également à prendre en considération. Un pneu fait pour les terrains secs et durs ne sera pas efficace sur les racines et les roches humides. Le compound : le type de gomme qui compose vos pneus fait une énorme différence sur la durabilité et l’adhérence. En effet, chaque compagnie utilise, pour un même modèle, différentes sortes de gommes. Par exemple, chez le fabricant Schwalbe, on retrouve la gomme Speed, Speedgrip, Soft et Ultrasoft. Il est donc important de bien choisir le ‘’compound’’ du pneu que l’on veut utiliser car cela influencera l’appréciation que vous pourrez en faire sur le terrain : un modèle avec la gomme Speed (plus dure) peut vous faire détester le pneu alors que si vous le réessayez dans la version munie de la gomme plus molle Ultrasoft , vous allez l’apprécier. Il faut donc prendre cet élément en considération lorsque vous essayez un pneu sur le vélo d’un ami ou quand vous en faites l’achat. En résumé, plus la gomme est molle, plus votre pneu mordra au terrain et assurera une meilleure adhérence. Plus la gomme est dure, plus elle sera durable mais le pneu n’aura pas la même performance au niveau de la tenue. Certaines compagnies vont même utiliser des combinaisons de différents compounds pour le centre et les côtés du pneu afin de maximiser la vitesse sans pour autant nuire à l'adhérence des crampons latéraux. Il est aussi important de noter que plusieurs des vélos proposés en magasin sont livrés avec des pneus de série dont la gomme est la plus dure. Ils sont donc rarement de bons produits pour vous aider dans le choix du pneu le mieux adapté à vos besoins et votre style de pilotage. Vous allez réaliser également que pour un même modèle, vous retrouverez souvent des prix différents. En règle générale, plus la gomme du pneu est molle, plus le prix est élevé. Si vous dénichez des pneus à rabais, il est important de bien vérifier de quel type de gomme il s’agit. Le casing : la carcasse d’un pneu n’influence pas simplement son poids et sa fragilité face aux crevaisons, mais influence aussi le ‘’damping’’. Le ‘’damping’’ signifie l'amortissement, tout comme dans vos suspensions. Le ‘’damping’’ est ce qui ralentit la suspension afin qu'elle ne rebondisse pas comme une balle de tennis. Dans le cas d'un pneu, le ‘’damping ‘’est en réalité sa carcasse et se mesure en TPI. Plus un pneu a une carcasse rigide et épaisse, plus le ‘’damping’’ sera élevé (ex : les pneus pour le DH). Ce pneu s’écrasera donc plus difficilement et reprendra sa forme moins rapidement. Ce principe a pour effet d’influencer le pédalage. Un ‘’damping’’ élevé va absorber les oscillations du pédalage rendant ainsi le pneu plus difficile à ‘’rouler’’. Le poids et la fragilité ne sont donc pas les seuls éléments à prendre en considération si vous voulez un pneu le plus ‘’roulant’’ possible.


1,530 vues

©2018 by DM Bike. Proudly created by DM Bike