Le fonctionnement d’un ressort hélicoïdal


Le ressort hélicoïdal utilisé dans le domaine des vélos est fabriqué soit en acier ou soit en titane. Comme le principal défaut d'une suspension à ressort hélicoïdal versus un système de ressort à air est son poids plus élevé, le titane possède donc un gros avantage sur l'acier en étant beaucoup plus léger. Le gain en vaut la peine, en autant qu'on en assume le coût plus élevé. Pour les fourches, les ressorts ont des couleurs différentes qui correspondent à des barèmes de poids. Vous devez donc utiliser le coil qui correspond à votre poids afin d'optimiser la performance de votre fourche. Pour les amortisseurs, les spécifications du ressort sont toujours inscrites sur le côté de celui-ci. Par exemple, si vous avez un ressort 2.5X400, cela signifie que ça prend 400 livres de pression pour comprimer le ressort de 1 pouce. La compression totale du ressort est donc de 1000 lb (2.5X400). En fonction du sag désiré, vous utiliserez un ressort qui se comprime plus facilement ou moins facilement. Ainsi, une suspension à ressort hélicoïdal demande plus de précision, car si le ressort qui est d’origine sur votre vélo n’est pas adapté pour vous, vous devrez le changer afin qu'il réponde à votre poids.


Le ressort hélicoïdal est un ressort généralement de type linéaire. Son déplacement est toujours égal tout au long du débattement de votre suspension. Sa résistance au bottom out (lorsque la suspension atteint le fond) est aussi moins importante à cause de sa linéarité. Il existe certains ressorts dits « double taux », ce qui veut dire qu’ils n’ont pas les mêmes spécifications entre la première et la deuxième moitié du ressort. Il y a aussi les ressorts progressifs qui deviennent de plus en plus durs au fur et à mesure du débattement. Ces deux types sont plutôt rares par contre. Le comportement du ressort hélicoïdal est aussi plus constant, car lors de longues descentes, il ne chauffe pas. Il ne va pas durcir ou ramollir et son rendement sera toujours le même. Il est aussi plus sensible aux petits impacts, car il se déplace plus facilement. Cette facilité est due au fait qu’il n’a aucune restriction créée par des joints d’étanchéité, joints qui, eux, augmentent le frottement. Il s’actionne donc plus librement. Cependant, si le ressort a une précontrainte (preload) trop élevée, cette qualité sera altérée, car le seuil de déclenchement est ainsi retardé et demandera plus de force. Il peut même alors devenir moins sensible qu’un ressort à air.


172 vues

©2018 by DM Bike. Proudly created by DM Bike