Le fonctionnement des freins hydrauliques


Le principe d’un système hydraulique est simple : les forces appliquées en un point sont transmises à un autre point au moyen d'un fluide non compressible. La force initiale appliquée pour faire fonctionner le système est alors multipliée pendant le processus. Ce phénomène vient du fait que le piston qui pousse l’huile dans la manette de frein est nettement plus petit que le piston qui actionne les plaquettes dans l’étrier. La force est donc multipliée pour vous faire freiner plus facilement et efficacement. Une autre caractéristique pratique de l'hydraulique réside dans les tuyaux qui contiennent le fluide. Ils peuvent être de n'importe quelle taille, longueur ou forme, ce qui permet aucune limite quant à l’emplacement ou la forme désirée que l’on veut donner au système. Un système hydraulique est composé de plusieurs composantes. Il y a le ‘’master cylindre’’ soit le cylindre principal qui se retrouve dans le levier (ou manette) de frein. De là débute la ligne de frein qui relie le ‘’master cylindre’’ au piston. Le fluide qui y circule est soit de l’huile minérale ou soit de l’huile de type DOT. On retrouve aussi le cylindre esclave qui est, dans ce cas-ci, l’étrier de frein. L’étrier reçoit les plaquettes qui permettent le freinage. Elles viendront s’appuyer sur le rotor ou aussi appelé le disque. Voyons plus en détail chacune des composantes.


Le ‘’master’’ cylindre : Le ’’master’’ cylindre se retrouve à l’intérieur du levier de frein. C’est lui qui produit la force nécessaire pour pousser le liquide de frein vers l’étrier.


La ligne de frein : les conduites de frein hydraulique jouent un rôle important dans le raccordement des deux parties principales du système. Le tuyau dans lequel l’huile circule est généralement composé de trois couches : le tube interne, la couche intermédiaire en Kevlar ou en acier inoxydable tressée et l’enveloppe externe.


Le cylindre esclave ou l’étrier de frein : C’est dans l’étrier que l’on retrouve les pistons servant à pousser les plaquettes de frein. Il existe deux types d’étriers : le monobloc et le deux-pièces.


Les pistons : Ce sont des composantes de forme cylindrique qui sont logées dans l’étrier. Lorsque la manette de frein est actionnée, l’huile qui se déplace vient pousser sur les pistons afin que les plaquettes de frein entrent en contact avec le disque. Le nombre de pistons dans un étrier peut différer. Certaines compagnies vont utiliser un, deux ou quatre pistons. La puissance de freinage n’est pas déterminée par la quantité de pistons, mais bien par la surface de contact du piston.

Nous verrons plus en détail les particularités et fonctionnement de chacune des composantes.



188 vues

©2018 by DM Bike. Proudly created by DM Bike