Rotor haut de gamme

L’utilisation de rotor haut de gamme est souvent sous-estimé. Les gens changent leurs freins, leurs plaquettes mais investissement que très rarement sur des disques de meilleure qualité pour l’amélioration de leur système de freinage. La température est un élément extrêmement important, voire vitale lors du freinage. Une température trop basse ne vous procurera pas le plein potentiel de freinage et une température trop élevée va créer, au contraire, une défaillance du système. En plus de la température idéale à atteindre, il faut aussi prendre en considération le temps de récupération du système. Lors d’un freinage intense, la température augmente, mais si l’ensemble du système n’a pas le temps de se refroidir suffisamment avant le prochain freinage, cette accumulation peut mener à une défaillance due à une température excessive. Dans la démonstration suivante je comparerai des rotor Shimano RT98 à des Shimano RT99. Les rotors sont de même dimension et sont utilisés avec les mêmes freins et les mêmes types de plaquettes dans les deux cas.

Vous avez donc ici les données techniques des deux rotors.  Lors du test, il n’a pas été question de température maximale supportée mais bien d’une température dans des conditions réelles. Dans le graphique vous pouvez donc voir que, pour la diminution de la température, le rotor plus haut de gamme avec les ailettes de ventilation se refroidissait environ 8 secondes plus rapidement.

Cette différence est considérable et démontre bien le seuil à partir duquel, si nous recommençons à freiner dans un temps rapproché, la température recommence à augmenter.  Globalement le frein se tiendra alors plus frais rapidement. Je tiens à préciser que ce test a été réalisé en partant de 110 degrés Celsius pour atteindre 60 degrés. Le 60 degré a été choisi car c’est environ à ce point que les plaquettes organiques ont leur fonctionnement optimal.

Sur le plan de la température maximale atteinte, il y a là aussi une différence considérable. Entre les deux rotors, il y a eu un écart de 12 degrés sur la température maximale atteinte et lors de test en utilisation sentier, un écart moyen de 18 degrés. Le rotor plus haut de gamme se tient toujours à une température plus faible que le rotor dit plus de base. Dans le test ici nous avons comparé deux rotors avec un écart de 35$, soit au prix respectif de 70$ (RT-98) vs 105$ (RT-99). Vous avez donc la preuve que le rotor plus haut de gamme peut avoir un impact notable sur votre système de freinage. De maintenir la température plus faible lors d’une descente peut être nettement favorable afin de conserver l’efficacité des plaquettes dans la zone idéale. Lors de vos améliorations du système de freinage, si vous améliorez les freins, les plaquettes, mais que vous négligez de changer les rotors, vous pouvez vous retrouver avec une défaillance ou un rendement inférieur à ce que vous aviez prévu. 


**Merci à Sotha Van pour les données et test en laboratoire**

2,494 vues

©2018 by DM Bike. Proudly created by DM Bike